Surveillance renforcée des cas de dengue, de chikungunya et de zika

Conduite à tenir

Le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le Val-de-Marne (94).
À ce titre, une surveillance renforcée des cas de dengue, chikungunya et zika est mise en place pendant la période d’activité du moustique du 1er mai au 30 novembre.
Cette surveillance a pour objectif de prévenir ou de limiter l’instauration d’un cycle autochtone de transmission de ces virus.

Vous trouverez en pièce jointe les principales informations sur cette surveillance (modalités de signalement et de diagnostic biologique du chikungunya, de la dengue et du zika, définitions de cas).
Dans le cadre du dispositif des maladies à déclaration obligatoire, tout cas confirmé de dengue, chikungunya ou zika importé ou autochtone, doit être déclaré à l’ARS immédiatement afin de mettre en place rapidement des mesures de contrôle.
Les fiches de déclaration obligatoire sont disponibles sur le site internet à partir des liens suivants : chikungunya ; dengue ; zika.
En cas de cas autochtone confirmé en cours de saison, les modalités de surveillance seront modifiées et les professionnels de la zone impactée en seront informés.

Toujours dans ce cadre il vous est également demandé devant tout cas suspect importé de dengue, de chikungunya ou de zika :
– de procéder sans délai à son signalement à la plateforme de veille sanitaire de l’ARS à l’aide de la fiche de signalement et de renseignements cliniques dûment complétée, sans attendre de confirmation biologique (mail : ARS75-ALERTE@ars.sante.fr, fax : 01.44.02.06.76, tél : 01.44.02.06.79).
– de prescrire les analyses biologiques en tenant compte de la date de début des signes du patient (voir ci-dessous). Il est recommandé de rechercher simultanément les trois infections en raison de symptomatologies souvent peu différentiables et d’une répartition géographique superposable (région intertropicale). La prescription doit être accompagnée de la fiche de signalement et de renseignements cliniques.
– d’informer votre patient de la nécessité de se prémunir des piqûres de moustiques pendant les sept jours suivant le début des signes (période virémique) afin d’éviter la contamination de nouveaux moustiques vecteurs.
Des informations complémentaires (zones de circulation de ces virus dans le monde, …) et documents téléchargeables (fiche de signalement…) sont disponibles sur le site internet de l’ARS Ile-de-France.